• 13 juin 2024 8h45

Actualités et informations en temps réel

Zambie : 5 jours après, un survivant secouru de la mine de Chingola

ByECHOS DU MONDE

Déc 7, 2023

Un homme a été sorti vivant d’une mine zambienne près d’une semaine après que des dizaines de mineurs informels aient été piégés par des glissements de terrain provoqués par de fortes pluies, ont annoncé les sauveteurs mercredi.

Le survivant, âgé de 49 ans, a été secouru mardi soir, selon un communiqué de l’unité de gestion et d’atténuation des catastrophes de Zambie. Il a expliqué aux sauveteurs qu’il luttait depuis cinq jours pour trouver un moyen de sortir d’un des tunnels effondrés de la mine de cuivre à ciel ouvert près de la ville de Chingola, à environ 400 km au nord de la capitale, Lusaka, selon le communiqué.

Un corps a également été retrouvé quelques heures après le sauvetage du mineur, mais n’a pas encore été identifié.

L’homme a été transporté à l’hôpital, selon les sauveteurs. Ils n’ont pas donné de détails sur son état de santé, mais ont indiqué qu’il était en mesure de parler aux autorités depuis son lit d’hôpital.

Le corps est le premier à avoir été repêché après la catastrophe de la semaine dernière. Plus de 30 mineurs pourraient encore être piégés sous les décombres et les débris dans trois tunnels distincts de la mine de Seseli, dans la province de Copperbelt, en Zambie.

Les autorités zambiennes ne s’accordent pas sur le nombre exact de mineurs qui, selon elles, ont été pris au piège lorsque les tunnels qu’ils creusaient à la recherche de minerai de cuivre se sont effondrés sur eux jeudi dernier. Les représentants du gouvernement ont déclaré qu’il y avait plus de 30 mineurs piégés sous terre dans la tragédie survenue tard dans la nuit, tandis que le commissaire de district de la région a déclaré qu’il y en avait au moins 36.

Le ministre zambien des Mines, Paul Kabuswe, a déclaré que 25 familles de la région s’étaient manifestées pour signaler la disparition de leurs proches.

Le président zambien Hakainde Hichilema a visité la mine mardi et a déclaré qu’il espérait qu’il y avait des survivants. Un secouriste a déclaré en début de semaine qu’il avait entendu des voix multiples provenant des décombres de l’un des tunnels.

Il a ajouté que les sauveteurs pensaient qu’il y aurait des survivants, bien qu’il ait ajouté qu’il y aurait probablement aussi de nombreux morts.

Les équipes de secours travaillent sans relâche depuis vendredi dernier pour dégager les débris et pomper l’eau de la fosse où se trouvent les tunnels, mais les efforts ont été compliqués par de nouvelles pluies, qui ont laissé l’un des sites complètement inondé.

La police a déclaré au cours du week-end que tous les mineurs étaient présumés morts et s’étaient probablement noyés dans les tunnels. Cette déclaration publique a été critiquée par le gouvernement, qui a estimé qu’il était trop tôt pour l’affirmer.

La Zambie fait partie des 10 premiers producteurs de cuivre au monde et Chingola possède de grandes mines à ciel ouvert, dont certaines s’étendent sur des kilomètres. Elles sont entourées d’immenses amas de roches et de terre qui ont été extraits des mines. Le gouvernement a déclaré que des débris provenant de l’un de ces amas de déchets se sont effondrés sur les tunnels des mineurs.

L’exploitation minière illégale est courante dans la région, où les mineurs artisanaux pénètrent dans les mines à l’insu des propriétaires pour tenter de trouver et d’extraire des gisements de cuivre. Les mineurs impliqués dans l’effondrement sont soupçonnés d’être des mineurs illégaux.

Lors de sa visite, M. Hichilema a déclaré que les autorités s’efforçaient de sauver des vies.« Ici, il n’y a pas de mineurs illégaux. Notre travail consiste à sortir nos concitoyens du puits », a-t-il déclaré. « Notre engagement est de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour sauver les vies qui se trouvent en bas. »

AP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *