• 13 avril 2024 20h31

Actualités et informations en temps réel

Tunisie : 25 migrants subsahariens noyés au large de Sfax

ByECHOS DU MONDE

Avr 14, 2023

Au moins 25 migrants africains sont morts et 15 sont portés disparus après qu’un bateau les transportant vers l’Europe a coulé en Méditerranée au large de la côte tunisienne cette semaine.

Les garde-côtes tunisiens ont récupéré jeudi les corps de 15 personnes coincées sous le bateau près de la côte de Sfax, un port du centre-est de la Tunisie, a déclaré à l’Associated Press le procureur de Sfax, Faouzi Masmoudi.

Mercredi, les garde-côtes ont récupéré 10 autres corps et secouru 72 migrants du bateau coulé, a-t-il ajouté. Le procureur a estimé que 15 à 20 autres personnes qui se trouvaient sur le bateau sont toujours portées disparues, d’après les récits des survivants.

La quasi-totalité des personnes décédées ou secourues étaient originaires d’Afrique subsaharienne, a précisé M. Masmoudi.

Les tentatives d’immigration clandestine se sont multipliées ces dernières semaines depuis les côtes tunisiennes vers les côtes italiennes voisines, faisant des dizaines de morts et de nombreux disparus. Selon l’Organisation internationale pour les migrations, la Méditerranée centrale est la route migratoire la plus dangereuse au monde.

Les pays européens comptent sur les pays d’Afrique du Nord pour contrôler les migrations, et l’Italie a promis jeudi à la Tunisie une série d’investissements et une aide à la négociation d’un plan de sauvetage du Fonds monétaire international, alors que le gouvernement italien cherche à endiguer le nombre d’arrivées de migrants.

Les tensions autour de l’immigration ont augmenté en Tunisie cette année après que le président Kaïs Saied a ordonné une répression contre les migrants d’Afrique subsaharienne et s’est emporté contre ce qui est perçu comme un complot visant à effacer l’identité de la Tunisie. Ces commentaires ont attisé les abus racistes à l’encontre des Noirs en Tunisie et ont suscité des critiques et des inquiétudes au niveau international.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *