• 28 février 2024 12h48

Actualités et informations en temps réel

Tchad : Succès Masra désigné Premier ministre de la Transition

ByECHOS DU MONDE

Jan 1, 2024

Succès Masra, l’opposant tchadien rentré au pays le 3 novembre dernier après un an d’exil consécutif à la répression sanglante d’une manifestation à laquelle il avait appelé a été désigné Premier ministre du gouvernement de transition ce 1er janvier 2024.

C’est par un décret lu à la télévision nationale par le Secrétaire général de la présidence, Mahamat Ahmat Alhabo, que l’annonce de la désignation de Succès Masra a été rendue publique au Tchad. Celui qu’il y a encore quelques mois était interdit de séjourner dans son pays suite à la manifestation du 20 octobre 2022 dans laquelle des dizaines de civils avaient été tués, 60 selon les chiffres officiels et plus de 200 selon les organisations de droits de l’homme, devrait endosser le costume de chef du gouvernement.

Ce nouveau gouvernement devrait conduire les prochaines élections devant mettre fin à la transition. Il enterre de facto ses ambitions présidentielles. La transition militaire prolongée de deux ans en septembre 2022 après un dialogue national boycotté par l’opposition et la société civile qui dénonçaient une succession dynastique au pouvoir avait permis au général Mahamat Déby de prolonger son mandat avec à la clé la possibilité de briguer le fauteuil présidentiel.

Le 31 octobre, un accord de principe avait été signé entre le gouvernement tchadien, le président du parti les Transformateurs et Masra Succès, permettant le retour de ce dernier. Ses partisans espèrent que cette initiative favorisera la réconciliation nationale. Mais, ce rapprochement entre l’opposant et le président de la Transition choque une partie de la classe dirigeante tchadienne qui demande au préalable que des militaires soient reconnus coupables pour la répression d’octobre 2022 et qu’ils répondent de leurs actes devant la justice.

Succès Masra remplace à ce poste un autre ex-opposant Saleh Kebzabo qui a conduit le référendum constitutionnel du 17 décembre 2023. Le oui l’avait emporté à 85,90% contre 14,10%, avec un taux de participation de 63%.

Laetitia Lago Dregnounou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *