• 13 juin 2024 5h27

Actualités et informations en temps réel

Rwanda : Paul Kagamé visite les personnes déplacées par les inondations

ByECHOS DU MONDE

Mai 13, 2023

Une semaine après les inondations qui ont coûté la vie à 131 personnes au Rwanda, le président Paul Kagame s’est rendu à Rubavu, l’un des trois districts les plus touchés.

Sur place, le chef d’Etat rwandais a constaté les dégâts, il s’est également adressé à des personnes déplacées du camp d’Inyemeramihigo.

« Nous sommes aussi tristes que vous de vous voir dans cette terrible situation. Sachez que nous faisons actuellement tout ce qui est en notre pouvoir pour vous aider et améliorer la situation » a déclaré le président rwandais.

Une cinquantaine d’écoles ont été détruites, ainsi que des infrastructures essentielles, notamment des routes, des ponts, des stations d’eau et des réseaux électriques, dans l’une des pires catastrophes naturelles que le Rwanda ait connues depuis des années.

Selon un décompte encore provisoire. Plus de 5 000 maisons ont été détruites, faisant de milliers de sans-abri

_ »Cette visite (du Président rwandais Paul Kagame) est une grande joie pour nous, parce qu’il est venu nous montrer sa solidarité. Il nous accompagne dans cette situation désastreuse » a précisé_Byukusenge Emmanuel, un déplacé dans le camp d’Inyemeramihigo.

Le ministre des infrastructures, Ernest Nsabimana, a déclaré samedi que 110 milliards de francs rwandais (98,5 millions de dollars) avaient été mis de côté « pour s’assurer que les nouvelles infrastructures sont suffisamment solides pour résister aux catastrophes telles que les inondations et les glissements de terrain ».

D’autres régions ont été frappées par les fortes pluies , notamment l’Ouganda et l’est de la République démocratique du Congo où l’on déplore près de 400 morts.

L’Afrique de l’Est est souvent confrontée à des conditions météorologiques extrêmes pendant la saison des pluies.

En mai 2020, au moins 65 personnes sont mortes au Rwanda à la suite de fortes pluies qui ont frappé la région, tandis que plus de 200 personnes sont mortes dans des inondations et des glissements de terrain au cours des quatre premiers mois de 2018.

Les experts affirment que les événements météorologiques extrêmes sont de plus en plus fréquents et intenses en raison du changement climatique.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *