• 28 février 2024 12h49

Actualités et informations en temps réel

PAM : de l’aide alimentaire pour près de 2,7 millions de Zimbabwéens

ByECHOS DU MONDE

Jan 19, 2024

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies a déclaré mercredi qu’il travaillait avec le gouvernement du Zimbabwe et les agences humanitaires pour fournir de la nourriture à 2,7 millions villageois du pays, alors que le phénomène climatique El Niño contribue à une crise de sécheresse en Afrique australe.

Les pénuries alimentaires, qui exposent près de 20% de la population du Zimbabwe au risque de famine, sont causées par de mauvaises récoltes dans les zones ravagées par la sécheresse, où les gens dépendent de l’agriculture à petite échelle pour se nourrir. El Nino devrait encore aggraver cette situation en provoquant des précipitations inférieures à la moyenne cette année encore, a déclaré Francesca Erdelmann, directrice du PAM pour le Zimbabwe.

El Nino est un phénomène météorologique naturel et récurrent qui réchauffe certaines parties du Pacifique, affectant les conditions météorologiques dans le monde entier. Cela a des impacts différents selon les régions. Lorsque les pluies manquent ou arrivent tard, cela a un impact significatif, a déclaré Erdelmann lors d’une conférence de presse.

Au Zimbabwe, janvier à mars est considérée comme la période de soudure, lorsque les ménages ruraux manquent de nourriture en attendant la prochaine récolte. Plus de 60% des 15 millions d’habitants du Zimbabwe vivent dans des zones rurales. Leur vie est de plus en plus affectée par un cycle de sécheresse et d’inondations aggravé par le changement climatique.

Les périodes de sécheresse deviennent plus longues et plus sévères. Pendant des décennies, la saison des pluies au Zimbabwe s’est déroulée de manière fiable d’octobre à mars. Elle est devenue irrégulière ces dernières années, commençant parfois seulement en décembre et se terminant plus tôt.

Autrefois exportateur de produits alimentaires, le Zimbabwe s’est fortement appuyé sur l’aide des donateurs pour nourrir sa population ces dernières années. La production agricole a également chuté fortement après la saisie des fermes appartenant à des Blancs sous l’ancien président Robert Mugabe à partir de 2000, mais elle avait commencé à se redresser.

L’Agence des États-Unis pour le développement international, l’agence d’aide étrangère du gouvernement américain, a estimé, par l’intermédiaire de son réseau de systèmes d’alerte précoce contre la famine, que 20 millions de personnes en Afrique australe auront besoin d’une aide alimentaire entre janvier et mars. De nombreuses personnes vivant dans les zones les plus préoccupantes, comme le Zimbabwe, le sud du Malawi, certaines parties du Mozambique et le sud de Madagascar, ne seront pas en mesure de se nourrir jusqu’au début de 2025 à cause d’El Niño, a indiqué l’USAID.

Erdelmann a déclaré que le PAM avait reçu un don de 11 millions de dollars de l’USAID.

Le gouvernement du Zimbabwe affirme que le pays dispose de réserves de céréales pour durer jusqu’en octobre, mais il a reconnu que de nombreuses personnes qui n’ont pas réussi à récolter suffisamment de céréales et qui sont trop pauvres pour acheter de la nourriture sur les marchés ont cruellement besoin d’aide.

Les prix des denrées alimentaires de base montent en flèche dans toute la région, a indiqué l’USAID, ce qui a encore davantage d’impact sur la capacité des populations à se nourrir.

Le Zimbabwe a déjà reconnu avoir ressenti les effets d’El Nino dans d’autres secteurs après la mort de 100 éléphants dans un parc animalier frappé par la sécheresse à la fin de l’année dernière.

AP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *