• 28 mai 2024 22h11

Actualités et informations en temps réel

Ouganda : un ministre abattu par son garde du corps

ByECHOS DU MONDE

Mai 2, 2023

Un garde du corps a abattu un ministre en Ouganda tôt mardi lors d’une apparente dispute privée, selon l’armée et les médias locaux.

L’agresseur, qui n’a pas été identifié publiquement, a ensuite retourné l’arme contre lui, selon la chaîne publique UBC et d’autres médias.

La victime, Charles Engola, a servi dans le gouvernement du président Yoweri Museveni en tant que ministre adjoint chargé du Travail. Il était colonel de l’armée à la retraite.

Le porte-parole de l’armée, Brig. Felix Kulayigye, a déclaré dans un bref communiqué qu’un « incident malheureux » avait conduit à l’assassinat d’Engola. « Nous informerons le public des détails au fur et à mesure que nous enquêterons ensemble sur cette affaire », a déclaré M. Kulayigye sur Twitter.

La fusillade a eu lieu au domicile d’Engola, dans la banlieue de la capitale ougandaise, Kampala. Des enquêteurs de la police se trouvent actuellement sur les lieux.

Le motif n’a pas été immédiatement précisé, mais la presse locale a indiqué qu’il y avait apparemment eu un différend au sujet du salaire du garde.

« Des témoins affirment que le soldat criait qu’il n’avait pas été payé depuis longtemps alors qu’il travaillait pour un ministre », a rapporté le journal en ligne NilePost.

L’incident risque de créer une onde de choc dans un pays où d’autres hauts fonctionnaires ont été tués dans des attaques à l’arme à feu au fil des ans.

En 2021, un ancien chef de l’armée ougandaise a été blessé et sa fille tuée lorsque des tireurs ont fait feu sur leur véhicule à Kampala.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *