• 23 février 2024 19h07

Actualités et informations en temps réel

Mali : radio de la MINUSMA, Mikado FM quitte les ondes

ByECHOS DU MONDE

Déc 1, 2023

La radio de la mission de l’ONU au Mali, Mikado FM, a cessé d’émettre à minuit dans la nuit de jeudi à vendredi, après huit années où elle a « contribué à favoriser la paix » selon sa coordinatrice.

Cette fermeture s’inscrit dans le cadre du départ avant le 31 décembre de la mission des Nations unies au Mali (MINUSMA), déployée depuis 2013 dans ce pays en proie au djihadisme et à une profonde crise multidimensionnelle, et poussée vers la sortie par les colonels arrivés au pouvoir par la force en 2020.

« C’est une page qui se referme et qui a joué son rôle en apportant une information objective, neutre et professionnelle pour les populations locales. On a contribué à favoriser la paix », a déclaré à l’AFP sa coordinatrice, Mame Diarra Diop.

La radio Mikado FM, où travaillait une quarantaine de personnes, visait à porter sur une vaste partie du territoire les messages de paix et la communication de la MINUSMA. Elle avait six correspondants permanents dans des zones touchées par le conflit : deux à Mopti dans le centre et deux à Gao, un à Kidal et un à Tombouctou dans le nord.

Les programmes étaient diffusés principalement en français et en bambara, mais certaines émissions spécialisées émettaient en tamasheq, peul, arabe, songhaï et dogon.

Pour le dernier jour d’antenne, la radio a organisé une journée spéciale avec de nombreux témoignages d’auditeurs. « Ils étaient très émus de la fermeture, ils ont manifesté leur joie d’avoir écouté Mikado FM et nous ont remerciés d’avoir transmis une information de qualité qui venait du terrain, et dans leur langue », a rapporté Mme Diop.

Outres ses tranches d’informations, la radio avait parmi ses émissions phares « le vrai du faux » qui cherchait à lutter contre la désinformation, une émission pour la cohabitation et le vivre ensemble dans le centre du Mali ou encore « Elles vous en parlent », qui donnaient la parole aux femmes.

Reporters sans frontières (RSF) a salué dans un tweet « sa contribution au droit à l’information au Mali ». « Face à la désertification de l’info dans la région, il faut plus que jamais soutenir le journalisme local », a écrit l’ONG.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *