• 27 février 2024 2h41

Actualités et informations en temps réel

Ligue des nations : Gnonto, l’espoir offensif de l’Italie

ByECHOS DU MONDE

Juin 15, 2023

Bien plus sage que Mario Balotelli, le jeune Wilfried Gnonto a une chance de se faire une place dans une équipe d’Italie en panne sèche d’attaquants qui affronte l’Espagne en demi-finale de la Ligue des nations jeudi (20h45) à Enschede (Pays-Bas).

Âgé de 19 ans, dribbleur plus que buteur, il s’est déjà imposé dans un rôle de joker, et aspire à mieux. « Gnonto peut faire la différence en cours de match, il est tout de suite en symbiose avec le jeu », explique à l’AFP l’ancien international Aldo Serena (24 sélections, 5 buts dans les années 1980).

En mars contre l’Angleterre, son entrée avait relancé une « Nazionale » totalement effacée, mais trop tard (défaite 2-1). Serena met en avant « sa puissance athlétique, sa vitesse de mouvement, sa très bonne technique ». « Et à même pas 20 ans, il a une grande marge de progression », ajoute l’ex-international.

Gnonto, né à Verbania, sur la rive piémontaise du lac Majeur, dans une famille ivoirienne arrivée en Italie, avait rejoint les jeunes de l’Inter dès l’âge de 9 ans, mais en 2020, à 17 ans, il est parti en Suisse, au FC Zurich, pour jouer chez les professionnels.

En 74 matches et 12 buts avec le FCZ, en un tout petit peu plus de deux saisons, « ce bon dribbleur est vite devenu le chouchou du public, qui l’a appelé Willy », raconte le vice-rédacteur en chef du magazine spécialisé Zwölf, Silvan Kämpfen.

Le journaliste décrit « un garçon intelligent, il a fait du latin à l’école, il a parlé l’allemand assez vite, et à un très bon niveau ». « Gnonto ? C’est un gars qui a toujours le sourire, qui est toujours là pour toi, sur le terrain comme en-dehors », raconte son ancien coéquipier Becir Omerajic.

« Tu peux parler et rire de tout avec lui. Lui et moi, on se disputait par exemple sans arrêt pour savoir qui avait la plus grosse tête – physiquement, donc – et c’est devenu une blague récurrente qui faisait marrer tout le vestiaire. C’est le genre de personne qui met une bonne ambiance dans une équipe », poursuit le Bosnien qui vient de signer pour Montpellier.

Responsable des statistiques à la Ligue suisse, David Barras accueille tous les joueurs qui arrivent dans son championnat, et a été « bluffé » par Gnonto, « un garçon attachant, avec de l’humour, il avait plaisanté sur sa taille, pour nos stats : Et oui, pas plus d’1,70m avait-il dit en souriant ».

« C’est l’antithèse de Balotelli », passé cette saison au FC Sion, « c’est un mec qui déborde d’envie de jouer », sourit Barras.

« Super Mario » a « gâché un talent de cristal, par son comportement », intervient Aldo Serena. « Gnonto et Balotelli, c’est le soleil et la lune, il a le goût de l’apprentissage, la volonté, l’humilité, il sait se mettre disposition de l’entraîneur… »

Mais le joueur qui vient de passer une saison à Leeds, pour 2 buts en 24 matches de Premier League sans empêcher la descente, « ne marque pas assez », note Serena. « Il fait des différences, mais il doit apprendre le calme face au but », lui conseille-t-il.

L’ancien « azzurro » cite l’exemple de « Paulo Pulici, du Torino, trois fois meilleur buteur de Serie A (1973, 1975, 1976). « Jusqu’à 21 ans il avait plein d’occasions mais était trop frénétique, il ratait beaucoup. Puis il a eu un déclic et est devenu le bomber des années 1970. Gnonto doit faire ce saut qualitatif ».

Le sélectionneur Roberto Mancini croit en lui, il l’a appelé à 18 ans et demi, après que Gnonto avait joué avec toutes les équipes italiennes des U17 aux U20.

Dès sa première sélection, le 4 juin 2022 en phase de groupes de la Ligue des nations, il entre en jeu contre l’Allemagne à la 65e et offre une passe décisive au buteur Lorenzo Pellegrini (1-1 à la fin du match).

Dix jours plus tard, de nouveau face à la Mannschaft, lors de la très lourde défaite des siens (5-2), il trouve l’ouverture en fin de rencontre et devient le plus jeune buteur de l’histoire de la Nazionale à 18 ans, sept mois et neuf jours. Mais c’est à ce jour son seul et unique but en dix sélections.
Ch

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *