• 29 mai 2024 11h44

Actualités et informations en temps réel

Libye : premier vol commercial vers l’Italie en 10 ans

ByECHOS DU MONDE

Oct 1, 2023

Les liaisons aériennes entre la Libye et l’Italie ont repris samedi après une interruption de près d’une décennie, malgré un embargo européen sur les compagnies libyennes, selon des journalistes de l’AFP et les autorités libyennes.

Un avion de la compagnie libyenne privée Medsky a décollé samedi de l’aéroport de Mitiga, à Tripoli, vers l’aéroport de Fiumicino, à Rome.

La compagnie, lancée en 2022, propose deux vols par semaine vers Rome, le samedi et le mercredi.

Le gouvernement basé à Tripoli et reconnu par l’ONU a indiqué sur sa page Facebook que cette reprise des vols s’inscrivait dans le cadre de ses « efforts intensifs pour lever l’embargo imposé à l’aviation civile libyenne ».

L’Italie devient ainsi le deuxième pays européen après Malte à avoir une liaison aérienne directe avec la Libye, malgré l’inscription depuis 2014 des compagnies aériennes libyennes sur la liste noire des compagnies interdites de survoler l’espace aérien de l’Union européenne.

Début juillet, le chef du gouvernement basé à Tripoli, Abdelhamid Dbeibah, avait indiqué que l’Italie avait informé les autorités libyennes de « sa décision de lever l’embargo aérien imposé à l’aviation civile libyenne depuis dix ans ».

La Libye tente de s’extraire de plus d’une décennie de chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Deux gouvernements s’y disputent toutefois le pouvoir depuis plus d’un an: l’un installé à Tripoli (ouest), l’autre dans l’Est, incarné par le parlement et soutenu par le puissant maréchal Khalifa Haftar.

En 2014, une coalition de milices, notamment islamistes, sous le nom de « Fajr Libya », avait pris le contrôle de la capitale après des semaines de combats et la destruction quasi totale de l’aéroport international de Tripoli.

Depuis, les pays européens ont interrompu leurs liaisons avec la Libye, interdit l’atterrissage des avions libyens et fermé leur espace aérien aux compagnies libyennes, pour des raisons de sécurité.

Les gouvernements libyens qui se sont succédé depuis plus de 10 ans ont toujours tenté, sans succès, de faire lever cette interdiction.

Pour partir en Europe, les Libyens étaient obligés de transiter notamment par Tunis, Istanbul ou Le Caire.

AFP 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *