• 28 février 2024 14h14

Actualités et informations en temps réel

Joe Biden : « Je ne pense pas que l’Ukraine soit prête à faire partie de l’Otan »

ByECHOS DU MONDE

Juil 9, 2023

Le président américain a réaffirmé son opposition à l’adhésion de l’Ukraine au sein de l’OTAN. « Nous serions en guerre contre la Russie », a-t-il averti.

Le président américain Joe Biden s’est envolé dimanche pour le Royaume-Uni, où il rencontrera le roi britannique Charles III, avant de se rendre au sommet de l’Otan à Vilnius. Le dirigeant démocrate, qui a décollé à bord d’Air Force One depuis une base militaire du Delaware, conclura son voyage par une visite au nouveau membre de l’Alliance atlantique, la Finlande.

Le coeur de la tournée de Joe Biden sera le sommet de l’Otan mardi et mercredi dans la capitale lituanienne, Vilnius, où les alliés occidentaux évoqueront leur soutien à l’Ukraine contre l’invasion russe. Le démocrate espère en profiter pour convaincre la Turquie d’accepter la candidature de la Suède à l’Otan. « Je pense qu’ils devraient faire partie de l’Otan », a-t-il déclaré lors d’une interview diffusée dimanche matin sur CNN au cours de laquelle il s’est dit « optimiste » au sujet d’une prochaine adhésion de Stockholm.

Les risques de l’adhésion de l’Ukraine
Concernant l’Ukraine, Joe Biden s’est montré inflexible . « Je ne pense pas qu’elle soit prête à faire partie de l’Otan », a-t-il balayé. Le processus d’adhésion requiert l’unanimité des membres. « Je ne pense pas qu’on ait une unanimité dans l’Otan pour faire entrer ou non l’Ukraine (…) au beau milieu d’une guerre », a estimé le président. « Nous serions en guerre contre la Russie , si c’était le cas », a-t-il alerté.

Lors de son passage à Vilnius, Joe Biden prononcera également un discours de politique étrangère depuis une université de la ville. Sa tournée diplomatique intervient peu après la très controversée décision américaine de fournir à Kiev des armes à sous-munitions , bannies par la plupart des membres de l’Otan mais que les États-Unis continuent d’utiliser.

Le président américain terminera sa tournée par un passage à Helsinki, la capitale de la Finlande, qui a mis fin à sa position historiquement neutre puis non-alignée pour intégrer l’Otan, après l’invasion russe de l’Ukraine.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *