• 28 mai 2024 22h53

Actualités et informations en temps réel

Israël-Hamas : Guterres appelle au cessez-le-feu et à libérer les otages

ByECHOS DU MONDE

Mar 25, 2024

Le Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a lancé dimanche un appel pressant pour un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza déchirée par la guerre, ainsi que pour permettre à l’aide humanitaire d’atteindre la population affamée de l’enclave côtière.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry au Caire, Guterres a souligné l’urgence de la situation, déclarant : « En regardant Gaza, il semble presque que les quatre cavaliers de la guerre, de la famine, de la conquête et de la mort galopent à travers elle. C’est pourquoi le moment est venu pour un cessez-le-feu humanitaire immédiat. »

Le Secrétaire général a également appelé à un accès accru de l’aide humanitaire à Gaza, soulignant que les Palestiniens de la région ont un besoin urgent « d’un flot d’aide ». Il a plaidé pour l’ouverture des passages frontaliers et a exhorté à permettre aux camions d’aide humanitaire en attente du côté égyptien du passage de Rafah d’entrer à Gaza.

Guterres a lui-même visité le passage de Rafah la veille et a constaté de visu la situation critique des camions d’aide en attente.

La région a été plongée dans le chaos depuis que des militants dirigés par le Hamas ont lancé une attaque le 7 octobre, déclenchant une série d’événements tragiques qui ont coûté la vie à environ 1 200 personnes, principalement des civils, et ont conduit à la prise en otage de dizaines d’autres.

Le Hamas maintient toujours environ 100 otages, ainsi que les restes de 30 autres, après que la plupart des autres ont été libérés en échange de la libération de prisonniers palestiniens en novembre.

Le bilan des victimes de ce conflit ne cesse de s’alourdir, avec plus de 32 000 Palestiniens tués et plus de 74 000 autres blessés lors des bombardements israéliens.

La situation humanitaire à Gaza est désastreuse, avec plus de 80 % de la population, soit 2,3 millions de personnes, ayant fui leur domicile, la plupart cherchant refuge dans la ville de Rafah, qui pourrait devenir la prochaine cible de l’offensive terrestre israélienne.

Face à cette crise humanitaire sans précédent, l’appel de Guterres pour un cessez-le-feu immédiat et un accès accru de l’aide humanitaire est plus urgent que jamais.

AP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *