• 28 février 2024 12h46

Actualités et informations en temps réel

Inspections des Boeing 737 MAX 9 après l’incident sur Alaska Airlines

ByECHOS DU MONDE

Jan 8, 2024

Après un incident survenu lors d’un vol d’Alaska Airlines vendredi dernier, la compagnie aérienne américaine Boeing et les régulateurs de l’aviation aux États-Unis ont conjointement donné leur feu vert pour l’inspection de 171 avions 737 MAX 9.

Cet événement a jeté une nouvelle lumière sur la sécurité des vols et a engendré des répercussions significatives pour le géant de l’aviation.

L’incident s’est déroulé alors que l’appareil, transportant 171 passagers et 6 membres d’équipage, se trouvait à près de 5 000 mètres d’altitude. Une porte d’évacuation de 27 kilogrammes s’est détachée, entraînant un atterrissage spectaculaire mais fort heureusement sans pertes humaines. La rapidité d’intervention de l’équipage a contribué à minimiser les conséquences potentiellement désastreuses de cet incident.

En réaction à cet événement, les compagnies aériennes et les organismes de sécurité du monde entier ont décidé d’immobiliser certains avions Boeing 737 MAX 9 en attente d’inspections approfondies. Cette décision a été prise dans un souci de précaution, mettant en évidence l’importance de la sécurité aérienne dans l’industrie.

Les inspections ont été officiellement autorisées par la Federal Aviation Administration (FAA), l’agence gouvernementale américaine en charge des réglementations relatives à l’aviation civile aux Etats-Unis. Cette démarche souligne l’engagement des autorités à garantir la sécurité des vols et à identifier toute anomalie potentielle qui pourrait mettre en péril la vie des passagers.

Cet incident représente un nouveau défi pour Boeing, qui fait déjà face à une série de retards de production entravant sa relance depuis l’arrêt prolongé du 737 MAX en 2019.

Les répercussions ne se sont pas fait attendre sur le marché financier, avec une chute de plus de 7% des actions de Boeing ce lundi. Cette baisse a également eu un impact sur son fournisseur Spirit AeroSystems. De plus, les compagnies aériennes américaines Alaska et United Airlines ont été contraintes d’annuler plusieurs vols, accentuant la pression sur Boeing.

La réaction rapide des régulateurs et des compagnies aériennes démontre souligne la nécessité d’une coopération étroite entre les acteurs de l’industrie pour prévenir de tels incidents à l’avenir. L’attention se tourne maintenant vers les résultats des inspections, qui seront déterminants pour restaurer la confiance du public dans la fiabilité des avions Boeing 737 MAX 9.

Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *