• 27 février 2024 2h05

Actualités et informations en temps réel

G7 : manifestations contre la visite de Biden à Hiroshima

ByECHOS DU MONDE

Mai 20, 2023

Au Japon, des manifestations de protestation ont lieu dans la ville d’Hiroshima qui accueille le sommet du G7 depuis le début de la journée.

Des manifestants ont brandi des banderoles sur lesquelles on pouvait entre autres lire : « N’autorisez jamais une guerre armée américano-japonaise contre la Chine » ou « Pas de G7, Pas de sommet impérialiste ! Pas de guerre nucléaire ! ».

Les rues d’Hiroshima ont été traversées par les protestataires dans un périmètre policier très serré. Le nombre de policiers présents dans les rues semblait dépasser celui des manifestants, a rapporté Sputnik.

« Nous avons lancé l’action hier et nous la poursuivrons tous les jours. Aujourd’hui, il y aura encore un rassemblement, après quoi la manifestation se dirigera vers le dôme de la bombe atomique [un centre d’exposition dans la préfecture d’Hiroshima jusqu’en 1945, le seul bâtiment qui ait survécu au bombardement atomique] », a déclaré à Sputnik Ryo Miyahara, citoyen d’Hiroshima, chef du comité exécutif du rassemblement « Hiroshima contre la guerre atomique » et organisateur des protestations.

Miyahara a ajouté qu’une personne avait été arrêtée lors d’une manifestation jeudi.

« Hier, lors de la manifestation, un étudiant de l’université d’Hiroshima a été arrêté. Cela s’est produit à l’endroit le plus proche de la zone de la réunion de haut niveau entre le Japon et les États-Unis. Ce n’est pas seulement regrettable, c’est inacceptable. Nous avons eu une manifestation assez active aujourd’hui après ce qui s’est passé hier. Mais hier, c’était une manifestation très pacifique. La police a commencé à pousser, les gens ont commencé à tomber. C’était assez violent », a déclaré Miyahara.

Le sommet du G7 se tient à Hiroshima du 19 au 21 mai et se concentrera sur le conflit ukrainien, la sécurité économique, les investissements verts et les développements dans la région indo-pacifique.

Outre les membres du G7, le Japon, qui assure la présidence cette année, a invité l’Inde, l’Australie, le Brésil, la Corée du Sud, le Viêt Nam, l’Indonésie, les Îles Cook et les Îles Comores, ainsi que les dirigeants de plusieurs organisations internationales, dont les Nations unies, la Banque mondiale et l’Organisation mondiale de la santé.

À noter que le président ukrainien Volodymyr Zelensky serait attendu en personne au sommet a appris ce vendredi l’AFP d’une source proche du dossier à Hiroshima. Cette source n’a pas précisé quand il arriverait, et a souligné qu’un changement de dernière minute n’était pas exclu.

Press TV Francais

https://fb.watch/kDKYThzTmR/?mibextid=Nif5oz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *