• 23 février 2024 18h19

Actualités et informations en temps réel

France : sentiments mitigés après la censure partielle de la « loi immigration »

ByECHOS DU MONDE

Jan 26, 2024

Des réactions mitigées en France après le rejet jeudi par la Cour Conseil de certains articles de la loi sur l’immigration votée récemment par le parlement.

Alors que le texte était déjà vivement critiqué, les ‘’sages’’ ont retoqué tout ou partie de 32 des 86 articles de la loi, estimant qu’ils étaient contraires à la Constitution et aux valeurs républicaines. L’opposition sa lue un premier pas.

« C’est une première victoire, sans doute le pire a été évité, les articles les plus anticonstitutionnels et antirépublicains ont été rejetés, tout ce qui était lié à la remise en cause du droit du sol ou tout ce qui était création d’une préférence nationale, tiré directement du programme de l’extrême droite a été rejeté donc c’est une première victoire et je suis soulagé pour notre République car c’est le peuple qui était visé par cela. ‘’, explique Eric Coquerel, député de l’opposition de gauche.

Parmi les points rejetés figurent ceux rendant difficile le regroupement familial et limitant l’accès à la protection sociale. Mais pour beaucoup, c’est toute la loi qu’il faut remettre en cause

« Nous savions que certains articles seraient rejetés et que les autres seraient acceptés. Mais notre vrai problème, c’est l’ensemble de la loi, parce que la loi est basée sur les idées de l’extrême droite, elle prend en compte toutes leurs idées. », tempête Aboubacar Dembele, manifestant

Les manifestants accusent le gouvernement français d’avoir cédé aux pressions du Rassemblement national pour faire passer la loi au parlement. Et exhortent Emmanuel Macron à ne pas la promulguer.

Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *