• 23 février 2024 17h57

Actualités et informations en temps réel

Élections en RDC : « retard et chaos », selon des opposants

ByECHOS DU MONDE

Déc 20, 2023

En République démocratique du Congo 44 millions d’électeurs sont attendus aux urnes, ce 20 décembre, pour désigner les élus municipaux, provinciaux, les députés nationaux et le président.

Les principaux candidats de l’opposition à la présidentielle ont dénoncé des scènes de « chaos » et de nombreuses « irrégularités ». 

« C’est un chaos total, il n’y a pas d’organisation », a lancé Martin Fayulu devant la presse après avoir voté dans un bureau de la Gombe, commune de Kinshasa abritant institutions et ambassades.

« Nous attendons que tous les électeurs votent, sinon nous n’accepterons pas ces élections », a ajouté l’opposant, qui affirme que la victoire lui a été volée à l’élection de 2018.

Encore une fois, a-t-il accusé, « le désir » de la commission électorale est de « faire passer Félix Tshisekedi », le président sortant, candidat à un second mandat. « La vérité des urnes doit prévaloir et je suis l’homme de la vérité des urnes », a asséné Martin Fayulu.

Un autre opposant de taille, Moïse Katumbi, a quant à lui voté tout au sud de l’immense RDC, dans son fief de Lubumbashi, grande ville de la région minière du Katanga, dont il a été gouverneur de 2007 à 2015.

Dans cette région les observateurs ont relevé des retards et des problèmes d’organisation à l’ouverture des bureaux de vote, Katumbi appelle lui aussi à la vigilance.

« Nous avons constaté beaucoup d’irrégularités depuis ce matin dans les bureaux de vote », a déclaré l’homme d’affaires, en demandant aux électeurs de « surveiller » les résultats « jusqu’à la fin ».

Pagaille et bousculades ont marqué ce début de journée électorale en RDC. 

 Si dans la plupart des régions du pays, le scrutin semble bien amorcé, les opérations électorales ont été suspendues dans l’Ituri où un bureau de vote a été saccagé par des manifestants, affirmant avoir été empêchés de participer au vote. 

 Avec les retards engendrés, une prolongation du vote semble inévitable, bien au-delà de 17H00, l’heure théorique de clôture.

Dalia Hassan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *