• 23 février 2024 18h42

Actualités et informations en temps réel

Du Sénégal au Nicaragua, la nouvelle voie d’immigration vers les USA

ByECHOS DU MONDE

Jan 9, 2024

Face aux conditions de vie jugées drastiques, plusieurs sénégalais rêvent de quitter le pays. Si hier, des jeunes tentaient de gagner l’Europe dans des embarcations de fortune, une autre voie d’accès à la vie dont ils rêvent fait recette : les États-Unis d’Amérique.

Gueva Ba, 40 ans, a été informé de cette nouvelle route via le Nicaragua et a tenté sa chance l’année dernière. En juillet 2023, le soudeur professionnel sénégalais a réuni environ 6 millions de francs CFA (plus de 9 000 dollars américains) pour entamer son voyage vers les États-Unis.

« Au Sénégal, c’est partout dans les rues, tout le monde parle du Nicaragua, du Nicaragua, du Nicaragua. C’est un secret de polichinelle. Quand j’en ai entendu parler, j’ai enquêté, j’ai commencé à suivre les live (sur les réseaux sociaux), petit à petit, j’ai fait des démarches pour connaître les personnes qui vendaient les billets. », explique-t-il. 

C’était alors le début d’un long périple.  »Je suis parti du Sénégal pour le Nicaragua, j’ai fait une escale au Maroc, après une autre en Espagne, puis au Salvador, et j’ai atterri au Nicaragua. C’est à partir de là que la route vers les Etats-Unis d’Amérique est devenue clandestine ». 

Gueva Ba a été arrêté à la frontière entre les Etats-Unis d’Amérique et le Mexique avant de passer près de deux mois en détention aux Etats-Unis d’Amérique.

Il a finalement été rapatrié au Sénégal avec plus d’une centaine d’autres migrants sénégalais en septembre 2023.

Si Ba a passé du temps en prison aux États-Unis avant d’être rapatrié à Dakar, ce n’est pas le cas de nombreux migrants qui étaient avec lui sur la route migratoire.

Au Sénégal, des offres de billets d’avion pour le Nicaragua se retrouvent sur de nombreuses pages Facebook et des numéros de téléphone partagés mènent à des agences de voyage bien implantées à Dakar.

Abdoulaye Doucouré s’est spécialisé dans la vente de billets pour le Nicaragua. « Je peux dire que d’octobre à décembre 2023, environ 1 200 personnes sont passées par mon agence et chaque personne a payé au maximum 3 500 00 francs CFA (583,47 dollars américains) pour un billet d’avion Dakar-Nicaragua. »

Cette nouvelle voie migratoire semble être davantage pratiquée par des couches de jeunes migrants qui ont gagné de l’argent à Dakar.

Les médias sociaux semblent jouer un rôle majeur dans la promotion de la connectivité entre les migrants et les passeurs.

« Le rêve américain est déjà en marche pour les Sénégalais. C’est ce qu’on appelle « réussir à Dakar ». Pour beaucoup de ces jeunes qui veulent aller aux Etats-Unis, ils ont déjà fait le premier pas, parce qu’ils viennent de l’intérieur du pays, et ils ont réussi à se faire une place à Dakar, donc ils ont fait le premier pas avant d’aller aux Etats-Unis »., explique le Professeur Aly Tandia, Observatoire sénégalais des migrants

Plus de 9 000 Sénégalais ont été arrêtés alors qu’ils franchissaient la frontière de l’Arizona entre le 1er octobre et le 9 décembre de l’année dernière, ce qui représente une augmentation considérable par rapport aux mois précédents.

Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *