• 28 mai 2024 21h09

Actualités et informations en temps réel

Cisjordanie : le Ramadan sous le signe de la guerre et de la faim

ByECHOS DU MONDE

Mar 12, 2024

A Ramallah, les Palestiniens de Cisjordanie ont commencé à jeûner ce lundi, premier jour du Ramadan, alors que les négociations en vue d’un cessez-le-feu sont au point mort, que la faim sévit sur la bande de Gaza et que la guerre entre Israël et le Hamas, qui dure depuis cinq mois, n’est pas prête de s’achever.

Bilal abed Rabbo, habitant de Ramallah, témoigne : « Ce mois de Ramadan est différent de tous les Ramadans précédents, car nous vivons actuellement une situation difficile en Palestine et plus particulièrement à Gaza, nous souffrons de la guerre à Gaza en raison du sang qui y est versé. C’est un mois d’adoration et de jeûne, même si notre peuple à Gaza a déjà commencé à jeûner il y a cinq mois en raison du manque de nourriture.« 

D’ordinaire, les familles rompent le jeûne quotidien par des fêtes populaires, mais c’est le deuil et la souffrance des Gazaouis qui domine les esprits.

 Le Premier ministre palestinien Mohammed Shtayyeh prie pour une trêve pendant le Ramadan : « Le mois du Ramadan arrive cette année, alors que notre peuple dans la bande de Gaza meurt de faim et se vide de son sang à cause des crimes génocidaires qui se poursuivent sans trêve. Nous attendons avec impatience l’intervention de la Cour internationale de justice pour mettre fin à ces crimes horribles, et nous implorons Dieu de faire cesser ces crimes et de stopper les effusions de sang durant le mois sacré. Que les affamés et les malades soient sauvés des dangers qui les tuent. »

Le ministère de la santé de Gaza a déclaré lundi qu’au moins 31 112 Palestiniens avaient été tués depuis le début de la guerre, dont 67 corps apportés aux hôpitaux au cours des dernières 24 heures.

Au bord de la famine, les gazaouis manquent de nourriture, d’eau, et de médicaments.

AP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *