• 28 février 2024 13h04

Actualités et informations en temps réel

Centre du Nigeria : au moins 23 morts dans des attaques

ByECHOS DU MONDE

Juin 14, 2023

Des hommes armés ont tué ces derniers jours au moins 23 personnes dans le centre du Nigeria, dernières violences en date dans cette région marquée par des affrontements meurtriers récurrents entre agriculteurs et éleveurs, a déclaré mardi la police.

L’Etat du Plateau, situé à mi-chemin entre le Nord à majorité musulmane et le Sud à majorité chrétienne, a été le théâtre d’une recrudescence d’attaques ces derniers mois.

Deux éleveurs ont été tués dimanche avant que 21 agriculteurs ne soient abattus plus tard dans plusieurs villages, a affirmé à l’AFP le porte-parole de la police régionale Alfred Alabo.

« Les deux éleveurs ont été tués les premiers tandis que d’autres attaques ont été lancées dans la nuit », a déclaré M. Alabo, indiquant qu’une enquête était en cours.

Le chef local de l’association des éleveurs du Nigeria, Bello Tafawa, a affirmé à l’AFP que les deux éleveurs avaient été tués dimanche soir alors qu’ils rentraient chez eux. L’attaque était « non provoquée », a-t-il assuré.

Un jeune dirigeant local, Rwang Tengwong, a quant à lui affirmé que 21 personnes avaient été tuées ensuite dans des « attaques coordonnées ». Il a accusé des « éleveurs » peuls d’être à l’origine de représailles.

Dans un communiqué, le gouverneur de l’Etat de Plateau, Caleb Mutfwang, s’est dit attristé par ces meurtres, dénonçant une situation sécuritaire « très alarmante ».

« Nous avons perdu de précieuses vies et nous continuons à les compter », a indiqué M. Mutfwang. « L’appareil sécuritaire est devenu comme un vieux moteur abandonné qui a besoin d’être réalimenté », a-t-il souligné.

En mai, plus de 100 personnes ont été tuées et plusieurs milliers d’autres déplacées après des attaques dans l’Etat, selon des responsables locaux.

Les régions du nord-ouest et du centre du Nigeria sont régulièrement le théâtre de conflits et de tensions autour de l’exploitation de la terre et des ressources en eau entre communautés d’agriculteurs et d’éleveurs.

L’enchaînement de meurtres suivis d’actes de représailles a donné naissance dans la région à une criminalité plus large avec des gangs qui mènent des expéditions ciblées dans des villages, se livrent à des enlèvements de masse et à des pillages.

Le nouveau président du Nigeria, Bola Tinubu, investi fin mai à la tête du pays le plus peuplé d’Afrique et de la première économie du continent, est confronté à de multiples défis en matière de sécurité.

Il a promis de faire de la lutte contre l’insécurité « sa priorité absolue », tout comme ses prédécesseurs.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *