• 23 février 2024 19h14

Actualités et informations en temps réel

CAN 2023 : Haller envoie la Côte d’Ivoire en finale

ByECHOS DU MONDE

Fév 8, 2024

Sébastien Haller a envoyé la Côte d’Ivoire en finale de la Coupe d’Afrique des Nations en battant la République démocratique du Congo 1-0 en demi-finale mercredi au stade olympique Alassane Ouattara.

Le but de Haller à la 65e minute a confirmé une remarquable remontée des Ivoiriens qui ont été presque éliminés en phase de groupes mais qui affronteront désormais le Nigeria en finale dimanche.

« Comme un rêve »

Il s’agit d’un revirement remarquable pour les Éléphants, qui étaient au bord de l’élimination après avoir perdu 4-0 contre la Guinée équatoriale au même stade lors de leur dernier match de groupe le 22 janvier.

« Nous sommes heureux, nous sommes vraiment émus. C’est comme un rêve, quand on revient deux semaines en arrière sur la défaite ici contre la Guinée équatoriale », a déclaré L’entraîneur ivoirien Emerse Fae.

« Il était alors difficile d’imaginer que nous puissions nous qualifier pour la finale de notre propre CAN. » ajoute Fae.

Cette défaite était la plus lourde défaite à domicile de l’histoire de la Côte d’Ivoire et ils semblaient assurés d’être éliminés au premier tour, pour ensuite se classer parmi les quatre meilleures équipes classées troisièmes grâce à la victoire du Maroc lors de son dernier match de groupe contre la Zambie.

L’entraîneur Jean-Louis Gasset a été limogé à la suite de la débâcle en Guinée équatoriale et Fae, qui était assistant, a donc été promu au poste d’entraîneur par intérim.

Sous ses ordres, la Côte d’Ivoire a battu le Sénégal, tenant du titre, aux tirs au but en huitièmes de finale, puis est revenue par derrière pour battre le Mali en prolongation en quarts de finale, bien qu’elle ait joué la majeure partie de ce match à 10.

« Tant qu’il y a encore cinq ou dix pour cent de chances, il faut continuer à y croire, car c’est ce qui fait la beauté du football », a déclaré le milieu de terrain Franck Kessie, élu homme du match contre la RD Congo.

« Après le résultat du Maroc, nous savions que nous étions qualifiés et cela a tout changé, cela nous a donné la force dont nous avions besoin, cela nous a boosté. Nous savions que nous ne pouvions pas faire pire qu’au premier tour. Il faut continuer comme ça parce qu’on ne peut pas aller jusqu’en finale pour ensuite abandonner. » estime Kessie.

La finale de dimanche sera une répétition du match de groupe entre la Côte d’Ivoire et le Nigeria du 18 janvier, remporté par les Super Eagles 1-0.

La RDC en quête d’une troisième médaille de bronze

Pendant ce temps, la RD Congo devra se contenter d’un barrage pour la troisième place samedi à Abidjan contre l’Afrique du Sud.

S’ils battent l’Afrique du Sud, ils remporteront la médaille de bronze, ce qui égalerait leurs performances de 1998 et de 2015.

« Le premier sentiment que j’éprouve est celui de la déception, mais quand il s’agit de réfléchir sur notre tournoi, ce sera positif quoi qu’il arrive », a déclaré l’entraîneur français Sébastien Desabre.

« L’état d’esprit dans l’équipe est extraordinaire. Bien sûr, ils sont déçus mais cela nous aidera à avancer, nous sommes des compétiteurs. Nous sommes déçus et il va falloir nous remobiliser rapidement pour tenter d’aller chercher une médaille. » Affirme le sélectionneur des Léopards.

Yannick Djanhoun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *