• 30 mai 2024 23h55

Actualités et informations en temps réel

Burkina Faso : Thomas Sankara élevé au rang de « héros de la Nation »

ByECHOS DU MONDE

Oct 5, 2023

Le gouvernement de la transition au Burkina Faso a décidé mercredi d’élever l’ancien président et père de la révolution burkinabè Thomas Sankara, tué le 15 octobre 1987 lors d’un putsch, au rang de « héros de la Nation ».

« Le Conseil (des ministres) a adopté un décret portant reconnaissance de la qualité de héros de la Nation à feu Capitaine Isidore Thomas Noël Sankara », indique le compte rendu, transmis à l’AFP. « La consécration du statut de héros de la Nation » à Thomas Sankara « vise à pérenniser les valeurs cardinales qui fondent la République », a justifié le gouvernement.

Arrivé au pouvoir par un putsch en août 1983, Thomas Sankara, icône panafricaine, a été tué le 15 octobre 1987 lors d’un coup d’État fomenté par son numéro deux, Blaise Compaoré. Ce jour-là, le président burkinabè était en réunion au siège de son Conseil national de la révolution (CNR) lorsqu’un commando de soldats putschistes est arrivé sur place et l’a abattu avec ses compagnons.

Le statut de « héros de la Nation » a été créé en juin 2022 pour honorer des personnes s’étant notamment distinguées par leur « bravoure exceptionnelle pour la défense d’une cause nationale », ou leurs « prouesses exceptionnelles et honorables pour la Nation ».

Après la mort de M. Sankara, Blaise Compaoré est resté au pouvoir jusqu’à une insurrection populaire qui a entraîné sa chute en 2014.

En avril 2022, après un procès de six mois, le tribunal militaire de Ouagadougou a condamné M. Compaoré, qui vit en Côte d’Ivoire, par contumace à la prison à perpétuité pour son rôle dans l’assassinat de Thomas Sankara.

Enterrés une première fois dans un cimetière en périphérie de Ouagadougou, les corps de Thomas Sankara et de ses 12 compagnons avaient été exhumés le 25 mai 2015, pour les besoins d’une procédure judiciaire avant d’être inhumés au sein d’un Mémorial érigé sur le lieu même de leurs assassinats.

Une « cérémonie nationale et internationale d’hommage aux victimes sera organisée le 15 octobre 2023, pour honorer leurs mémoires », selon le gouvernement.

Le président de transition, le capitaine Ibrahim Traoré, rend régulièrement hommage à Thomas Sankara depuis son arrivée au pouvoir, le 30 septembre 2022, lors d’un coup d’État.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *