• 27 février 2024 2h16

Actualités et informations en temps réel

Burkina : au moins 20 morts dans une attaque de djihadistes présumés

ByECHOS DU MONDE

Août 8, 2023

Une vingtaine de personnes ont été tuées dimanche au Burkina Faso lors d’une attaque de djihadistes présumés à Nohao, près de la ville de Bittou, dans la région du Centre-Est frontalière avec le Togo, a appris lundi l’AFP de sources sécuritaire et locales.

« L’attaque a fait une vingtaine de morts, essentiellement des commerçants », a précisé à l’AFP une source sécuritaire. Un commerçant rapporte de son côté un bilan de « 25 personnes tuées » et « plus d’une quinzaine de camions de transport pillés puis incendiés par les terroristes ».

Un autre marchand a fait part d’une « dizaine de blessés », évacués à Bittou, où les commerçants revenaient après s’être rendus au marché de Cinkansé, ville commerciale frontalière du Togo.

« Nous déplorons des pertes en vies humaines dont les corps ont été déposés » à « la morgue du CHR (Centre hospitalier régional) de Tenkodogo », chef-lieu de la région du Centre-Est, a indiqué dans un communiqué un responsable local, Sami Beranger Pooda, qui ne précise aucun chiffre.

Une autre attaque est survenue « jeudi aux environs de 18h », selon la même source sécuritaire, et « a visé un convoi de plusieurs dizaines de véhicules transportant des marchandises ».

Depuis 2015, le Burkina est pris dans une spirale de violences perpétrées par des groupes djihadistes affiliés à l’Etat islamique et à Al-Qaïda.vElles ont fait plus de 16 000 morts civils et militaires depuis 2015, selon l’ONG Armed conflict location action (Acled), dont plus de 5 000 depuis le début de l’année 2023.

Ces violences ont en outre entraîné le déplacement de plus de deux millions de personnes à l’intérieur du pays.

Mi-juillet, le président et capitaine Ibrahim Traoré, arrivé au pouvoir en septembre 2022 par un coup d’Etat, avait déploré « des attaques de plus en plus récurrentes contre les civils », estimant que les djihadistes faisaient preuve de « lâcheté ».

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *