• 27 février 2024 2h26

Actualités et informations en temps réel

Adjamé Bingerville : Retour à l’envoyeur. Voulant emprisonner le vrai chef, le faux chef se retrouve à la MACA

ByECHOS DU MONDE

Nov 3, 2022

Depuis la création de la chambre
des rois et des chefs de village en Cote d’Ivoire, la désignation d’un chef dans les villages ivoiriens, en particulier dans les villages Atchan fait davantage l’objet de crise, conflit et violence. Le village d’Akwè-Djemin communément appelé Adjamé-Bingerville, dans la commune de Bingerville, ne fait pas l’exception. Il y a de cela plus d’un an des remous au niveau de sa chefferie sont à l’honneur.

De quoi s’agit-il réellement ?

En effet le village est exposé et subit du désordre à cause de l’indiscipline et le refus de certaines personnes à accepter le verdict des us et coutumes Atchan. Sinon, au regard de la loi administrative, et conformément aux us et coutumes du peuple Atchan, l’honorable Awaka Agbo Ghislain Alfred (NANAN AGBO III) est bel bien le Chef du village d’Adjamé Bingerville. Et suite à une enquête de moralité et une consultation populaire de l’administration, il a été accepté et reconnu par la population.

Choix validé par les doyens d’âge, selon la tradition habituelle de désignation des chefs. C’est à la suite de cette phase coutumière que l »honorable Awaka Agbo Ghislain Alfred a reçu son arrêté préfectoral, le 5 octobre 2021. Arrêté numero 134/DA/SG/D1. Ce qui lui donne pleins pouvoirs d’exercer, pendant 15 ans, la fonction de chef du village d’Adjamé-Bingerville, avant de passer la main à une autre génération.

Malgré cette légitimité et cette l’égalité, certains individus sont dans la défiance des autorités coutumières et administratives notamment monsieur Mobio Aboussou, le chef de file des dissidents.

L’honorable AWAKA Agbo Ghislain Alfred, homme de paix a toujours tendu la main à ce dernier, pour ramener la paix et la cohésion sociale dans ce beau village, accueillant et havre de paix. Cette main a été méprisée par Monsieur Mobio Aboussou à qui certaines autorités vendaient de l’illusion. Elles lui promettaient un autre arrêté préfectoral et l’annulation de celui de l’actuel chef du village. Ce qui fortifie le patron de la dissidence. Il baigne toujours dans l’insoumission, le désordre et des malversations financières. Il encaisse les loyers du village de façon frauduleuse durant plus d’un an. Il se fait passer pour le chef du village.

 » L’EMPRISONNEUR EMPRISONNÉ « 

Non content de tout, pour tout combler, il a eu l’outrecuidance de convoquer le Chef du village d’Adjamé Bingerville l’honorable AWAKA Agbo Ghislain Alfred à la justice. C’est là-bas que tout s’est retourné contre lui. Il a été condamné à six mois de prison ferme pour usurpation de titre de chef du village car il devait dire à quel titre il convoque le Chef du village en justice. Condamné mais libre puisqu’il a pris la poudre d’escampette. Finalement, des mois après ce verdict et sa cavale, il a été arrêté par la police économique pour crimes économiques, il séjourne actuellement à la MACA son dossier étant en cabinet. Nous espérons qu’ils finiront par s’entendre.

Gala Kolebi Sociologie Écrivain
GNAKANANCI Guy-Georges, juriste écrivain et fils du village.
RK journaliste anthropologue fille Atchan
.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *