• 28 février 2024 13h24

Actualités et informations en temps réel

Liberation du journaliste français Olivier Dubois, otage depuis 2021

ByECHOS DU MONDE

Mar 20, 2023

Le journaliste français Olivier Dubois est arrivé libre lundi à l’aéroport de Niamey, près de deux ans après avoir été enlevé au Mali par l’alliance jihadiste du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), a constaté un journaliste de l’AFP.

« Je me sens fatigué mais je vais bien », a-t-il déclaré à sa descente de l’avion, souriant et visiblement ému, vêtu d’une chemise blanche ouverte sur un t-shirt et d’un pantalon beige.

« C’est énorme pour moi d’être là, d’être libre, je voulais rendre hommage au Niger pour son savoir faire dans cette mission délicate et rendre hommage à la France et a tous ceux qui m’ont permis d’être là aujourd’hui », a-t-il ajouté devant plusieurs journalistes.

L’humanitaire américain Jeffery Woodke, enlevé en octobre 2016 au Niger a également été libéré. S’appuyant sur une canne, les cheveux blancs, il est apparu aux côtés d’Olivier Dubois.

« Les otages ont été récupérés sains et saufs par les autorités nigériennes avant d’être remis aux autorités françaises et américaines » a déclaré lundi à l’aéroport, le ministre de l’Intérieur nigérien Hamadou Souley.

Olivier Dubois, journaliste indépendant de 48 ans avait été enlevé le 8 avril 2021 à Gao, dans le nord du Mali, par le GSIM, principale alliance djihadiste au Sahel, liée à Al-Qaïda. Il collaborait notamment avec Libération, Le Point et Jeune Afrique, vivait et travaillait au Mali depuis 2015 lorsqu’il avait été kidnappé.

Oiliver Dubois avait lui-même annoncé son enlèvement dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le 5 mai 2021. Sa libération est un « immense soulagement » après 711 jours passés au Mali en captivité, « la plus longue pour un journaliste français retenu en otage depuis la guerre au Liban », s’est félicité Reporters sans frontières.

« Nous avions eu des nouvelles rassurantes à plusieurs reprises ces derniers mois, et encore très récemment : il semblait en bonne forme, mais la durée de sa captivité nous inquiétait », a commenté le secrétaire général de RSF, Christrophe Deloire, interrogé par l’AFP.

AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *